Transactions commerçants : comment réduire son taux de commission ?

Le 15.09.2021

  

Pour faciliter la gestion de leurs dépenses au quotidien, les commerçants utilisent principalement le paiement par carte bancaire. Pourtant, bien qu’ils soient familiers avec cette pratique, une grande majorité d’entre eux n'a pas conscience qu’un taux de commission s’ajoute à chacune de leurs transactions.

Résultat : l’incompréhension de nos commerçants face à des frais de carte bancaire plus élevés qu’ils ne l’avaient estimé en fin de mois.

Vous l’aurez donc bien compris : le choix d’une carte bancaire pour vos dépenses professionnelles n'est pas à prendre à la légère. Mais comment ça marche ? A quoi correspond la commission bancaire ? Quelles sont les différences entre les frais ?

📍Commerçants, on vous donne les clés pour réduire les frais de paiement sur votre prochaine carte pro !

Commission et carte bancaire pro : quèsaco ?

La commission de paiement par carte bancaire, ou tout simplement commission bancaire, est un taux qui est uniquement appliqué au moment où un paiement entre un client et un commerçant s’opère par carte bancaire.

1. Sa structure

La commission que la banque va prélever à un commerçant est composée de trois frais distincts : la commission d’interchange (CIP), les frais de réseaux (ex: Visa, American Express…) et une marge, propre à chaque banque.

📍La commission d’interchange (CIP) représente les frais qu’engendre le transfert d’argent entre la banque du commerçant à l'émetteur, ici le client. Ainsi, la banque touche une commission pour avoir autorisé la transaction vers le compte du commerçant.

📍Les frais des réseaux correspondent au montant versé par la banque au réseau qui prend en charge les transactions, par exemple CB, Visa, MasterCard… La commission sert ici de rémunération pour les réseaux qui contrôlent et s’assurent que la transaction a bien eu lieu. Les commerçants reçoivent une confirmation généralement avec un message via leur terminal de paiement.

📍La marge correspond au montant que la banque va se gratifier pour les services de transactions et de contrôle rendus à son client. Cela permet également à la banque de couvrir les frais de CIP mais aussi les frais de réseaux qui en découlent.

2. Sa fonction

Mais quelle est son utilité concrètement ? En effet, la commission appliquée par les banques possède des fonctions bien précises :

👉Une source de revenus pour les banques : Et oui, il ne faut pas oublier que plus le nombre de clients qui possèdent une carte bancaire est important, plus les banques toucheront des commissions élevées. Les banques se rémunèrent donc avec la marge qu’elles appliquent sur les transactions opérées.

👉Amortir les coûts interbancaires : Les frais appliqués permettent de payer ceux générés par les paiements bancaires vers une autre banque. La bonne nouvelle ici c’est qu’aucun frais ne sera appliqué si les deux acteurs appartiennent à la même banque.

👉Une garantie contre les fraudes : la commission interbancaire de paiement est un gage d’assurance pour les commerçants notamment grâce à la sécurité des réseaux de paiement comme Visa ou encore Mastercard. En plus d’être certains d’être payés pour un service rendu, cela permet aux commerçants de pallier aux impayés en cas de fraude.

Pourquoi de tels écarts ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les banques et fintechs sont libres d’appliquer le taux qu’elles désirent en ce qui concerne les frais de transaction. Seule contrainte : un plafond à 0,23% mis en place par l’Union Européenne pour la commission d’interchange de paiement (CIP).

 

📍Mais sur quoi se basent les banques pour fixer leurs taux ?

La réponse est simple : la volumétrie.

Les banques se basent principalement sur la taille de votre commerce mais aussi sur le volume des transactions que vous effectuez. Ainsi les banques appliquent un pourcentage par transaction ou bien des frais fixes jusqu’à un certain montant de transaction.

A cela peuvent s’ajouter des frais liés à votre terminal de paiement ou encore à la gestion comptable des commerçants.

Qu'en est-il des différents taux de commission par réseau?

A partir des informations que nous avons énoncées plus haut, les principales options qui s’offrent à vous au niveau des réseaux des cartes de paiement sont CB, Visa, Mastercard ou encore American Express.

A noter que dans le cas précis des cartes professionnelles, les taux de frais de réseaux peuvent être jusqu’à quatre fois plus élevés que les cartes particuliers.

📍 Des taux variables selon les réseaux

Cartes bancaires : entre 0,4% et 0,8% en moyenne

Cartes Visa & Mastercard : jusqu’à 1,2% en moyenne

Cartes American Express : 3% en moyenne*

* Les réseaux qui pratiquent des taux élevés ne sont généralement pas concernés par la réglementation européenne comme c’est le cas pour American Express.

 

pexels-rodnae-productions-4921253

 
En résumé

La paiement par carte bancaire est utilisé au quotidien par les commerçants. Les commissions appliquées grignotent une part non négligeable des bénéfices réalisés au cours du mois.

Comme le taux de commission interbancaire de paiement et les frais réseaux ne sont pas compressibles, seule la marge fixée par la banque peut être réduite.

Ainsi, pour diminuer la commission appliquée à vos paiements par carte bancaire, vous n’aurez donc pas d’autre choix que de négocier directement avec votre conseiller.

Toutefois, vous pouvez également vous tourner vers des solutions innovantes en ce qui concerne la gestion de vos dépenses et l’automatisation de votre comptabilité. Elles offrent généralement des taux plus avantageux et compétitifs que les banques traditionnelles.

Par Océane Walker

Se tenir au courant des dernières actualités

Tous nos conseils sur la gestion des notes de frais en un email

Livre blanc

Étude IFOP x Mooncard

L’impact du travail sur la vie privée en 2021

Télécharger l'étude

Sur la même thématique :

6 Conseils simples pour vous faire gagner du temps

6 déc. 2017

Tous les entrepreneurs vous le diront, ce qui leur manque le plus, c’est du temps. Comment gagner du temps et travailler plus efficacement au quotidien ? 

Quelles conditions pour ouvrir un cabinet d'expertise comptable ?

2 oct. 2020

Dans un marché où la concurrence fait rage - près de 2,5 millions d’entreprises et 22 000 associations en France en 2017 se partageaient un chiffre d’affaires de 11.5 milliards d’euros -,...

La clôture comptable avec Mooncard

14 déc. 2020

La vie d'une entreprise est rythmée par de nombreux faits économiques qui se traduisent par des opérations économiques et financières qui doivent être enregistrées et rassemblées dans les comptes...