Pouvoir d’achat : tout savoir sur le chèque carburant

Le 08.07.2022

  

Gaz, électricité, carburant : la flambée des prix de l’énergie ne cesse d’affecter le pouvoir d’achat des ménages français. Le prix des carburants quant à lui devrait continuer d’osciller entre 2 et 3 euros sans baisse prévue avant 2023, une situation de plus en plus difficile pour les millions de Français obligés d’utiliser leur véhicule personnel pour aller travailler ou pour leurs déplacements professionnels.

 

Dans le cadre du projet de loi sur le soutien du pouvoir d’achat des Français, un nouveau dispositif sera proposé par Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances dès le 7 juillet en conseil des ministres. Il s’agirait d’une “indemnité carburant travailleurs” (chèque carburant) qui viendrait s’ajouter à l’aide de l’Etat pour le litre de carburant de 18 centimes / litre instaurée en avril dernier.

 

Qui va bénéficier du nouveau chèque carburant travailleurs ?

 

Ce nouveau dispositif devrait être discuté au parlement à partir du 18 juillet pour une application dès le 1er octobre 2022. Contrairement aux premières pistes évoquées, cette indemnité carburant travailleurs plus généreuse ne sera pas réservée aux “gros rouleurs” effectuant plus de 12 000 km par an, mais concernera tous les salariés du public et du privé, les alternants et vraisemblablement les indépendants, sous conditions de revenus.

 

Plus de 11 millions de ménages dont les revenus annuels sont inférieurs à 14 100 euros (RFR par part) seraient concernés. Le montant de ce chèque carburant travailleurs devra être discuté lors du débat parlementaire mais serait progressif en fonction des revenus :  200 euros pour les foyers dont RFR est inférieur à 9400 €, 100 euros pour les foyers avec un RFR compris entre 9400 et 14 100 €. A cela s’ajouterait une prime de 50 à 100 € pour les “gros rouleurs” en fonction de leur RFR.

Les étudiants, demandeurs d’emploi et retraités ne seraient donc pas éligibles à cette aide.

 

Le versement du chèque carburant travailleur serait effectué grâce à une simple déclaration sur le site de la direction générale des finances publiques. Afin d'éviter les fraudes éventuelles, un recoupement avec les fichiers des services d’immatriculation et des contrôles techniques en cours de validité est d’ors et déjà évoqué.



Le carburant au coeur d’un arsenal de mesures anti-crise

 

Depuis plusieurs années, le gouvernement et les entreprises ont mis en place ou prorogé un panel de solutions pour soutenir le pouvoir d’achats des salariés, et soutenir les entreprises en pénurie de main d’oeuvre dans certains secteurs ou zone géographique :

 

  • La prime de transport :  prime facultative mise en place pour aider les salariés qui n’ont plus les moyens d’aller travailler. Cette indemnité pour les déplacements domicile-travail est prise en charge par les entreprises. Le plafond d’exonération fiscal annuel de la prise en charge par l’employeur actuellement fixé à 200 € sera augmenté à 400 € en 2023.  
  • Les chèques carburants versés entre 2021 et février 2022
  • Une proposition de de mise en place de Location Longue Durée à moins de 100€/mois  pour les véhicules électriques est également à l’étude pour réduire l’impact des énergies fossiles.
  • Le revalorisation des frais kilométriques de +10% en 2022 pour les déplacements professionnels
  • La remise carburant de 18 centimes par litre de carburant appliquée par le gouvernement au 1er avril 2022 pourrait être prolongée sur septembre mais diminuerait progressivement de 18 centimes, à 12 centimes puis 6 centimes avant de disparaître à la fin de l’année.
  • Une remise de 12 centimes au litre sur les carburants Total à compter du 1er juillet jusqu’au 31 août 2022.



Bon à Savoir : comment réduire votre consommation de carburant ?

 

Baissez votre consommation de carburant de 20 à 40%

  • Restez gonflés ! Vérifiez votre pression tous les mois : des pneus sous gonflés peuvent faire augmenter la consommation de 5 à 20%
  • Levez le pied ! Sur un trajet de 100 km, vous pouvez économisez jusqu'à 1 litre de carburant en baissant votre vitesse de 130km/h à 120 km/h
  • Restez au frais, mais pas trop ! Baisser la température de votre habitacle de 8° par rapport à la température extérieure augmente de 15 à 20% votre consommation de carburant.

 

Ne vous laissez plus surprendre par les prix des carburants

  • Comparez les prix des stations services : évitez les kilomètres inutiles en utilisant des applications de géolocalisation des stations services et de comparaison des tarifs à la pompe.

 

Limitez les avances de frais professionnels

  • Les cartes de paiement corporate ou les cartes carburant permettent aux salariés de ne pas avancer d’argent pour leurs déplacements professionnels (frais de carburant, péages, parking, hôtellerie, etc). Elles permettent également de gagner du temps sur la gestion des notes de frais. Un vrai coup de pouce pour votre pouvoir d’achat et votre liberté d’esprit !

Par Constance Richard

Se tenir au courant des dernières actualités

Tous nos conseils sur la gestion des notes de frais en un email

Livre blanc

Étude IFOP x Mooncard

L’impact du travail sur la vie privée en 2021

Télécharger l'étude

Sur la même thématique :

Frais professionnels et télétravail en 2022 : reconduction des mesures fiscales

25 mars 2022

Avec l’épidémie de Covid-19, le télétravail s’est grandement étendu lors des 2 dernières années ce qui a conduit de nombreux salariés à engager des frais professionnels pour exercer leur emploi à...

Déplacement pro à l'étranger : mon assurance auto est-elle valide ?

29 mars 2022

Votre carte d’assurance auto est valable en cas de sinistre ou d’accident sur le territoire français, dans la limite des risques couverts. Faut-il souscrire à un contrat différent pour un séjour à...

Boîtier bioéthanol : une aide à l'achat de 500 € pour les Franciliens

21 juin 2022

Après les régions Hauts-de-France, Grand Est et PACA, l'Île-de-France apportera à son tour une aide ponctuelle pour "financer l'achat et l'installation d'une installation bioéthanol agréée”, a...