Les risques du voyage d’affaires pour vos salariés

Lorsque vos collaborateurs partent en voyage d’affaires, ils s’exposent à des risques particuliers. Parce qu’il en va de la responsabilité de l’entreprise et de la sécurité de ses salariés, il est important de connaitre ces risques et de savoir comment s’en prémunir. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon des principaux risques à connaitre et des solutions efficaces pour protéger vos salariés.

Les règles d'or d'une politique voyages.

Différents types de risques du voyage d’affaires

Les risques rencontrés par vos salariés lorsqu’ils sont en déplacements professionnels sont les mêmes que ceux qu’ils peuvent rencontrer pendant leur temps libre. Mais quand ces accidents surviennent durant un voyage d’affaires, c’est votre responsabilité qui est engagée. Voici les différents types de risques à considérer.

Les risques liés au mode de déplacement

La voiture est un mode de déplacement fréquent pendant un voyage d’affaires, qu’il s’agisse de se rendre à l’aéroport ou de se déplacer d’un point A à un point B une fois arrivé à destination. Ces trajets professionnels sont plus susceptibles de provoquer du stress chez vos collaborateurs : circuler dans une région inconnue, peur de manquer un avion ou un train, stress d’arriver en retard à un rendez-vous, fatigue provoquée par le décalage horaire... Autant d’éléments qui augmentent la probabilité d’avoir un accident de la route pendant un voyage d’affaires.

Si les voyages en avion sont eux réputés pour être un mode de transport sûr, ils ne sont pas sans incidence pour vos salariés : fatigue, décalage horaire, problème de digestion, stress, otites, phlébites... Là encore, ces différents problèmes peuvent affecter la santé de vos salariés.

Les risques physiques pour vos salariés

Un déplacement professionnel occasionne toujours du stress et de la fatigue, à des degrés divers. Le stress comme la fatigue entrainent une baisse de vigilance, ce qui augmente les risques d’accident : chutes, glissades... Lors d’un déplacement professionnel, vos collaborateurs se retrouvent en plus dans des lieux qu’ils connaissent moins. Ils n’ont pas leurs points de repères habituels, voire ils n’auront pas une connaissance suffisante de la langue pour déchiffrer certaines mises en garde : ils sont donc plus susceptibles d’avoir des accidents.

Les risques concernant les voyages d’affaires à l’étranger

En se rendant dans un pays étranger, vos collaborateurs s’exposent à des conditions différentes et qui peuvent présenter des risques pour leur santé : problèmes sanitaires, maladie, chaleur ou froid... Si l’on pense évidemment aux pays en voie de développement, considérés comme étant plus à risque, cela vaut en réalité pour n’importe quel pays étranger.

Il n’est pas si rare d’entendre un salarié relater des problèmes de digestion terribles après un repas typique du pays ou un verre d’eau venant du robinet. Ce sont des problèmes qui bien souvent restent mineurs, mais qui peuvent avoir des conséquences plus fâcheuses.

Dans tous les cas, votre salarié ne sera pas au meilleur de sa forme pour remplir sa mission. À noter également que le stress et la fatigue peuvent rendre les voyageurs plus sensibles à ce type de risques.

Le décalage horaire, la découverte d'une nouvelle culture; il y a plusieurs choses qui peuvent stresser ou fatiguer vos collaborateurs

Comment se protéger contre les risques du voyage d’affaires

Pour chacun des risques présentés, il existe des astuces pour les limiter. Connaitre ces différents risques vous permet de mettre en place des solutions qui, comme vous le verrez, ne sont pas compliquées à instaurer.

Prévention et sensibilisation

Pour les accidents de voiture

Les voitures utilisées par vos collaborateurs doivent être en parfait état. Assurez-vous qu’elles répondent aux exigences de sécurité (contrôle technique OK, état général satisfaisant, pneus adaptés aux routes...). Au-delà du risque d’accident, montrez-vous également attentif aux témoignages de vos collaborateurs, surtout s’ils sont amenés à faire beaucoup de route. Par exemple, si la chaleur est excessive, rouler dans une voiture sans climatisation par souci d’économie peut devenir insoutenable.

Pour les accidents liés aux voyages en avion

Assurez-vous que vos collaborateurs ne présentent pas de maladies ou sensibilités particulières, telles que des maladies cardio-vasculaires, respiratoires, sanguines... Encouragez vos collaborateurs à faire vérifier leur état de santé au besoin, ils pourraient être concernés sans le savoir.

Pour les voyages d’affaires à l’étranger

Vérifiez que les vaccins de vos collaborateurs sont à jour et qu’il n’y a pas de contre-indications médicales.

Outre ces solutions pratiques, vous devez également faire de la sensibilisation et de la prévention en informant les salariés des risques auxquels ils s’exposent durant un voyage d’affaires. Plusieurs sujets doivent être abordés : les effets du stress et de la fatigue, les risques à téléphoner en conduisant ou encore les effets indésirables d’un voyage en avion (acouphènes, décalage horaire...).

Pour chaque problème, présentez-leur des solutions et les bons gestes à adopter. Vous pouvez par exemple produire une brochure reprenant l’ensemble de ces problématiques qu’il vous suffira de remettre à vos salariés.

Assurez-vous aussi de les informer au mieux sur ce qui les attend une fois sur place : donnez-leur des renseignements sur la destination, les lieux à éviter, les personnes qu’ils rencontreront, les numéros d’urgence à contacter, les risques sanitaires, le climat... S’il s’agit d’un pays fréquemment visité par vos salariés, là encore vous pouvez leur proposer une brochure qui reprend l’ensemble de ces éléments.

Si c’est un pays dans lequel vos salariés se rendent peu, ou pas, pensez à rechercher ou rediriger vos salariés vers les informations disponibles auprès des offices du tourisme et ambassades concernés. Vous serez ainsi certain de disposer d’informations fiables et actualisées.

Et enfin, votre responsabilité est entière : ces différentes mesures ne peuvent être efficaces que si vous êtes attentif au bien-être de vos collaborateurs. Si leur emploi du temps est surchargé, leurs objectifs démesurés ou leurs conditions de travail trop difficiles, vous créerez vous-même ces situations de stress et de fatigue susceptibles de provoquer des accidents.

Il est possible, en toute bonne foi, de mal estimer la charge de travail ou les conditions sur place, mais votre collaborateur doit pouvoir vous joindre rapidement et facilement au besoin pour vous exposer ses problèmes et trouver une solution avec vous.

Surveillance médicale et équipements de protections individuels

Vos collaborateurs doivent rencontrer le médecin du travail une fois par an. Profitez de cette occasion pour demander un bilan de santé complet, notamment si le collaborateur doit partir à l’étranger ou revient d’un voyage. Pour certains pays, une visite médicale sera obligatoire, notamment si des vaccins sont nécessaires. Vérifiez les conditions requises pour le pays concerné.

De même, assurez-vous que l’équipement mis à disposition du salarié lors de ses déplacements est en parfait état et conforme aux normes de sécurité : par exemple, un casque et des chaussures de sécurité s’il doit se rendre sur un chantier. Cette question peut être délicate à traiter puisqu’il se trouve dans un pays différent, avec parfois des normes différentes.

Si vous ne pouvez pas tout vérifier depuis votre bureau, fournissez à votre salarié toutes les informations utiles et nécessaires pour qu’il puisse se procurer sur place du matériel conforme auprès de partenaires de confiance, ou a minima qu’il dispose de toutes les données pour contrôler lui-même la conformité des équipements.

Dans certain pays il est conseillé de mettre en place un suivi de la santé du patient ainsi que de vérifier si ses vaccins sont à jours

L’assurance voyage professionnel

Vous devez préparer au mieux le futur déplacement de vos salariés. Pour cela, il vous faut informer la Sécurité sociale de ce déplacement. La Sécurité sociale manque d’efficacité lorsque les accidents et maladies des salariés surviennent à l’étranger ; un simple accident sans gravité peut vite prendre des proportions terribles en termes de logistique ou d’avances de frais.

C’est pourquoi il est recommandé de souscrire une assurance voyage professionnel. Vos salariés seront ainsi mieux protégés en cas d’hospitalisation, de soins, de rapatriement... et ils bénéficieront d’une prise en charge plus rapide, sans avance de frais.

Instaurer une politique de gestion de crise

Une politique de gestion de crise consiste à anticiper tous les risques que peuvent rencontrer les salariés lors d’un déplacement professionnel, ceci afin de les prévenir ou de les traiter efficacement s’ils surviennent.

Pour mettre en place une politique de gestion de crise :

  • Réalisez une liste de tous les dangers éventuels ;
  • Surveillez les zones à risque ;
  • Faites réaliser un bilan de santé avant un déplacement ;
  • Faites de la prévention sur les risques auprès de vos salariés ;
  • Formez vos salariés sur la santé et la sécurité à l’étranger ;
  • Diminuez le facteur de stress lié au voyage, en assurant aux salariés des conditions de transport et un cadre de travail qui respectent leur bien-être et leur santé ;
  • Fournissez à vos salariés en déplacement une liste de personnes ou d’organismes à contacter sur place au besoin, comme un service d’assistance.

De nombreux problèmes peuvent survenir pendant un voyage d’affaires. La plupart d’entre eux ne sont d’ailleurs guère différents de ceux qui guettent vos salariés dans l’exercice habituel de leur profession. Mais dans un pays étranger, ils sont plus susceptibles de survenir et peuvent être beaucoup plus complexes à résoudre. Pour que tout se passe au mieux, vous devez anticiper, sensibiliser, expliquer et accompagner vos salariés. Et, bien sûr, pensez à l’assurance voyage professionnel pour protéger vos salariés encore plus efficacement.

Les règles d'or d'une politique voyages.

Suivez-nous sur

New call-to-action

Articles récents