TVA et refacturation des notes de frais, quelles pratiques adopter ?

Le 19.12.2017

  

Une entreprise peut être amenée à refacturer certains frais à des clients, comme par exemple des frais de missions. Découvrez quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour bien refacturer ces dépenses et éviter les erreurs.

Retrouvez votre argent grâce à ce tutoriel  sur la récupération de la TVA !

La refacturation de frais peut s'effectuer dans plusieurs cas. Par exemple, lors d’une mission effectuée auprès d’un client, celui-ci peut prendre à sa charge tout ou partie de vos dépenses. Il est également possible, dans le cadre d’une vente de marchandises ou de la réalisation d’une prestation de service, qu’une entreprise soit amenée à facturer des dépenses annexes à la vente principale.

Ces dernières sont engagées pour le client mais la facture reste au nom de l’entreprise. Ces frais font alors l’objet de ce qu’on appelle une refacturation : ils sont récupérés auprès des clients via l’édition d’une facture qui récapitule toutes les dépenses engagées. Il est parfois demandé d’y joindre une version des justificatifs.

Dans la mesure où ce type de dépenses correspond à une charge, leur refacturation est soumise à la TVA. Il peut parfois être compliqué de s’y retrouver à ce moment et de savoir dans quels cas refacturer le montant de la TVA, ou de savoir comment facturer les frais de missions, tels que les frais de repas ou de transport.

Voici quelques conseils pour vous y retrouver facilement et effectuer votre refacturation rapidement et sans erreurs.

Dans quels cas faut-il refacturer la TVA ?

Vos collaborateurs effectuent une mission auprès d’un client, et ce dernier s’engage à pourvoir à leurs dépenses professionnelles réalisées dans le cadre de cette mission. Ces dépenses concernent en général des frais de déplacement, frais de transport et des frais d’hébergement (hôtel, …) et sont comprises dans la facture adressée au client.

Dès lors, il faut distinguer deux cas de refacturation des frais à ses clients :

  • La TVA de la dépense est déductible : dans ce cas vous devez refacturer le montant de la dépense HT et pouvez récupérer la TVA de la dépense selon la procédure habituelle.
  • La TVA de la dépense n’est pas récupérable : dans ce cas vous devez refacturer le montant TTC. Dans la plupart des frais engagés pour les déplacements (frais de transport, frais d’hôtel...), la TVA n’est pas récupérable.

À savoir : Les bénévoles en association et les auto-entrepreneurs n'étant pas assujettis à la TVA, ils ne sont pas concernés par cette règle et facturent les montants Hors Taxes.

Exemple : vous avez dépensé 220 € de frais de repas et 480 € de frais de transport au cours de votre activité professionnelle. Vous avez donc dépensé 700 € au total. Il s’agit là du prix TTC.

Le prix HT du restaurant est de 200€ ; la TVA étant récupérable, vous allez seulement refacturer 200€  à votre client soit  le prix HT. La TVA sur le transport n’étant pas récupérable, vous allez refacturer le montant TTC, soit les 480€.

En somme, il vous faudra refacturer 680€ à votre client. De votre côté, vous devrez faire les démarches pour récupérer les 20€ de TVA déductible sur les repas.

Théoriquement, rien ne vous empêche de réaliser des marges en refacturant plus cher les frais à l’entreprise cliente. Néanmoins, veillez à respecter strictement la formulation du contrat avec votre client, sans quoi il pourra vous prendre en défaut. 

Dans tous les cas, les règles de facturation doivent être respectées dans le cas d’une refacturation. Elle devra par conséquent inclure :

  • Toutes les informations relatives au marchand : la forme juridique de la société et le capital social, le nom ou la dénomination sociale, l'adresse du marchand (obligatoirement celle du siège social), le numéro d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés, le numéro SIREN et le numéro de TVA intracommunautaire
  • Toutes les informations relatives à l'acheteur
  • La date de la facture
  • Le numéro de la facture
  • La quantité et la dénomination du produit/service vendu
  • Les prix unitaires hors TVA
  • Le taux de TVA : ce dernier doit obligatoirement figurer sur chaque ligne de la facture relative au bien ou service fourni
  • Le prix total hors TVA et le montant total de la TVA
  • La date de paiement, les modalités et les pénalités encourues en cas de non-paiement ou retard de paiement
  • L'adresse de facturation des deux parties prenantes si elle est différente de celle du siège social (depuis 2019)
  • Le numéro du bon de commande (depuis 2019)

Le remboursement des débours et la refacturation de la TVA

Les frais de débours sont des frais avancés pour le compte de vos clients et à leur nom. Ces frais doivent être remboursés au centime près par votre client. En cas de non-paiement, le client est le seul responsable. 

La facturation des frais de débours n’est pas considérée comme du chiffre d’affaires à proprement parler, mais comme le remboursement de frais engagés au nom du client et pour son compte. L’entreprise sert donc uniquement d’intermédiaire lors de la transaction. Les frais de débours ne font pas l’objet d’une comptabilisation de TVA par celui qui les facture, puisque les remboursements de débours ne sont pas imposables, d’après l’article 267-II-2 du CGI. 

En effet, celui-ci prévoit 4 conditions cumulatives permettant une TVA non applicable. Voici lesquelles :

  • Les remboursements des frais correspondent à des dépenses engagées au nom et pour le client.
  • Ils ont donné lieu à une reddition de compte précise.
  • Ils sont justifiés dans leur nature ou leur montant exact auprès de l’administration fiscale.
  • Ils sont portés dans des comptes de passage dans la comptabilité des intermédiaires. 

Afin d’être le plus clair possible auprès de l’administration fiscale, il convient de faire une facture des frais de débours à part.

A savoir : N’oubliez pas que ces frais ne sont pas à prendre en compte dans votre chiffre d’affaires et qu’il vous faudra garder une copie comme justificatif. Il vous faudra ainsi les comptabiliser dans des comptes de tiers.

La gestion de la refacturation des notes de frais est un processus long.

Comment comptabiliser les refacturations ?


Lors de la comptabilisation, la refacturation des notes de frais est à classer dans un compte de classe 708 « Produits et activités annexes ».

La contrepartie est à placer dans un compte de classe 6, variable en fonction de la nature de la dépense. Il est également possible de créer un compte de charge dédié aux frais refacturés pour effectuer plus simplement le rapprochement avec les refacturations. Il faudra néanmoins veiller à ce que le compte de charge dédié aux frais refacturés soit bien différent du compte utilisé pour enregistrer la prestation de service ou la vente.

La comptabilisation d'une refacturation de note de frais dans le détail.

Il est important de mettre à jour votre comptabilité après toute opération. Ainsi, les frais supportés par votre entreprise doivent être comptabilisés de la façon suivante avant d'être refacturés :

  1. Créditez le compte 401 (Fournisseurs) pour les frais en montant TTC
  2. Débitez le compte 6 approprié à la nature de la dépense, ou le sous-compte créé précédemment dédié aux refacturations de frais, avec le montant HT
  3. Débitez le compte 44566 (TVA déductible sur autres biens et services) au montant de TVA déductible

Pour comptabiliser la note de frais après sa refacturation, il faudra procéder de la manière suivante :

  1. Débitez le compte 411 (Clients) pour le montant refacturé aux clients en TTC
  2. Créditez le compte 708 (Produits et activités annexes), ou le sous-compte dédié créé précédemment, pour le montant HT
  3. Créditez le compte de TVA collectée correspondant au montant de TVA collectée

 

Comment gagner du temps sur le processus de refacturation ?

Le traitement de la refacturation s’avère être un processus lourd à gérer d’un point de vue comptable, et peut détériorer votre relation avec vos clients si des erreurs se produisent. De plus, le temps que la vérification soit effectuée, le remboursement peut se faire attendre.

Si vous réalisez beaucoup de dépenses auprès de vos clients, les délais de remboursement peuvent devenir un véritable enjeu et pénaliser votre trésorerie.

L’idéal est de négocier avec votre client pour qu’il prenne en charge et paie en avance vos différents frais professionnels . Certains frais sont plus faciles à prendre en charge en avance, comme les frais de déplacements, frais de transport, frais d’hôtel… Cela vous évitera l’avance de frais et la TVA à collecter.

Retrouvez votre argent grâce à ce tutoriel  sur la récupération de la TVA !

Une solution de gestion des notes de frais permet d'allier fiabilité et rapidité 

Une solution de gestion des notes de frais permet de gagner du temps.

 

Mettre en place une solution innovante de gestion des notes de frais s'avère souvent être une bonne pratique. En effet cela vous permettra d’automatiser l’ensemble du processus de refacturation et d'éviter la perte de temps liée à la saisie et ressaisie comptable, ainsi que de potentielles erreurs.

Le gain de temps peut aller jusqu'à plusieurs heures par mois, en fonction du nombre de note de frais que vous refacturez à vos clients. Adopter une solution de gestion, comme Mooncard, peut donc représenter d'importantes économies de temps et donc d'argent à l'entreprise.

Le client est souvent vigilant sur les frais qui lui sont facturés, il faut les classer de manière rigoureuse, le client appréciera la transparence offerte par ces solutions, et traitera vos notes de frais d’autant plus rapidement. Effectuer votre refacturation proprement vous donne encore une opportunité pour prouver votre professionnalisme aux yeux de votre client.

 

👉Envie d'en apprendre plus ? Des professionnels sont disponibles pour vous conseiller et vous présenter nos solutions.

 

Points clés à retenir :

  • Faites la différence entre les dépenses impliquant une TVA récupérable et non récupérable dans l’établissement de la refacturation de vos notes de frais.
  • Établissez une comptabilité rigoureuse pour effectuer une refacturation sans erreurs.
  • Utilisez une solution de gestion des dépenses d’entreprise qui optimisera votre processus de refacturation.

   Récupération de TVA : Estimez vos gains de trésoreries potentiels  Télécharger le guide

Article réédité le 24/03/21.

Par Tristan Leteurtre

Se tenir au courant des dernières actualités

Tous nos conseils sur la gestion des notes de frais en un email

Livre blanc

Étude IFOP x Mooncard

L’impact du travail sur la vie privée en 2021

Télécharger l'étude

Sur la même thématique :

Notes de frais : comment motiver vos employés à les remplir

28 avr. 2017

5 étapes clés pour optimiser la gestion de vos notes de frais. La gestion des notes de frais représente un réel enjeu pour l’entreprise, en termes de : Efficacité des salariés. Maîtrise du...

Refacturation des frais de déplacements professionnels, comment procéder ?

10 mars 2021

Dans le cadre de vos missions professionnelles, vous êtes amené(e) à vous déplacer. En plus des prestations et services fournis, vous pouvez engager des frais en votre nom pour assurer ces...

Indépendants : quelles sont vos déclarations fiscales obligatoires ?

2 avr. 2021

En tant qu’indépendant(e), vous êtes soumis à différents impôts et taxes et donc à des déclarations fiscales obligatoires. Comme pour tous les autres entrepreneurs, il est primordial de bien...