En quoi les espaces de coworking peuvent-ils contribuer au bien-être au travail ?

Le 20.12.2022

  

Le bien-être au travail est aujourd’hui de toutes les discussions et volontés. Les attentes des nouvelles générations et leur rapport au travail, tout comme la dynamique du marché de l’emploi aujourd’hui en France participent à instaurer un cadre de travail bienveillant et générateur de bien-être en entreprise. Si le bien-être ne peut se résumer à la seule organisation de l’entreprise, puisqu’il est la résultante de nombreux facteurs endogènes comme exogènes, il peut trouver sa source dans la prise en compte réelle des besoins des salariés comme par exemple de bénéficier d’espaces de travail inspirants, collaboratifs et à proximité de son domicile ou des grands centres de connexion névralgiques. Et si le coworking apparaissait comme une réponse toute trouvée pour contribuer et renforcer le bien-être des collaborateurs ?

 

Bien-être au travail : vers une réelle prise en compte du bien-être des collaborateurs ?

 

En matière de QVT (Qualité de Vie au Travail), le bien-être des salariés n’est plus une option ou une question dont il faut encore délibérer. Si nous pouvions observer une prise en compte croissante de ces sujets au cours de ces dernières années, depuis la pandémie de Covid 19 c’est l’ensemble des entreprises qui se sont emparées du sujet. Objectifs avoués : renouer avec les collaborateurs tout en redéveloppant leur engagement et motivation. L’étude annuelle sur les tendances mondiales en matière de talents de Mercer France, dévoile dans sa septième édition que le salarié heureux est :

  • 2 fois moins malade
  • 6 fois moins absent
  • 6 fois plus loyal
  • 31% plus productif
  • 55% plus créatif

Pour y répondre, les entreprises se doivent d’avoir une vision plus complète du bien-être des salariés intégrant tout à la fois le bien-être physique, psychologique, social et financier.  Des considérations renforcées par la législation qui stipule selon l’article L4121-1 du Code du travail que “l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.”

Bon à savoir : découvrez notre Étude sur la charge mentale des cadres 2022

Bien-être au travail : quelles sont les véritables attentes des collaborateurs ?

 

Aujourd’hui près de 6/10 cadres considèrent que leur entreprise se préoccupe du bien-être de ses collaborateurs, soit 57%) selon une récente étude réalisée par IFOP x Lavazza.

Alors que la crise sanitaire est encore aujourd’hui très présente et que pèse d’autres crises écologiques, financières, énergétiques… sur les épaules des salariés Français, les contours du travail et plus spécifiquement des attentes des salariés envers leur entreprise, se dessinent de plus en plus clairement. Parmi les attentes des salariés en 2022, 3 tendances fondamentales s’observent :

-    Le besoin de flexibilité et de bénéficier du travail hybride

-    L’importance accordée à la diversité et à l’inclusion des profils dans les process de recrutement

-    Le besoin de soigner les santé mentale des collaborateurs et le droit à la déconnexion

 

Travail hybride et Coworking : source de bien-être en entreprise

 

Le travail hybride combine, comme son nom l’indique, une réponse variée au besoin de flexibilité des collaborateurs. Il permet de proposer une organisation de travail différente et adaptée aux besoins des collaborateurs en combinant un mix entre télétravail et travail en présentiel.

Selon une étude menée par LinkedIn, 87% des salariés aspirent aujourd’hui à bénéficier du télétravail au moins la moitié de leur semaine. Par télétravail, nous entendons un travail réalisé en dehors des murs de l’entreprise, et dans la plupart des cas depuis un espace de coworking, ou depuis le domicile des salariés (home office).

N’en déplaise aux entreprises qui cherchent à l’inverse à les faire revenir sur site pour les faire renouer avec les codes de leur marque.

Cette même étude dévoilé également que les travailleurs qui jouissent de flexibilité dans leur organisation, sont 2,6 fois plus heureux de travailler pour leur entreprise. Cette flexibilité permet en effet non seulement de s’organiser plus aisément dans ses horaires de travail, son organisation personnelle… mais aussi de choisir leur lieu de travail. Aujourd’hui les salariés ne considèrent plus leurs locaux comme un endroit où il fait bon travailler selon JLL, et souhaitent privilégier les espaces de coworking, les tiers lieux et autres espaces publics qu’ils considèrent à 83% comme plus humains et adaptés à leur mode de vie.

 

Par Océane Walker

Se tenir au courant des dernières actualités

Tous nos conseils sur la gestion des notes de frais en un email

Livre blanc

Étude IFOP x Mooncard

L’impact du travail sur la vie privée en 2021

Télécharger l'étude

Sur la même thématique :

Finance et comptabilité : quel état des lieux dans les PME ?

15 nov. 2017

Les solutions d’automatisation des processus comptables et financiers se multiplient avec l’essor de la Fintech. Quels sont les nouveaux outils à la disposition des PME pour doper leur productivité...

Note de frais : Comment éviter les fraudes !

15 avr. 2019

Selon la société KDS, 60% des collaborateurs interrogés connaissent des méthodes pour tricher sur leurs notes de frais.

Fraude et cybercriminalité : les arnaques qui frappent les entreprises

15 sept. 2020

Fraudes aux notes de frais, arnaque au président, fraude au faux fournisseur, les collaborateurs malintentionnés et les escrocs ne manquent pas de stratagèmes pour mettre à mal les budgets des...