Experts-comptables à l'initiative de l'innovation : ComptaLab Bordeaux

Après Marseille, puis Lille, c’est au tour de Bordeaux, la Belle endormie, d’accueillir l’équipe ComptaLab ! La communauté bordelaise des experts-comptables s’est mobilisée pour se retrouver à cet événement. Retour sur cette demi-journée.

Comme l’a si bien dit Antoine Spadoni, CEO de NewDeal, « créer du contenu inspirant autour de la digitalisation auprès des acteurs de l’expertise-comptable est l’élément différenciant de ComptaLab ». C’est ce qui explique le choix assez particulier de l’intervenant pour cette étape du tour de France : Sébastien Labat, chargé de mission auprès de Bernard Magrez. Propriétaire d’une quarantaine de domaines viticoles dans le monde, Bernard Magrez a décidé il y a quelques années d’investir dans un laboratoire de Recherche Scientifique dirigé par un Docteur en oenologie présent toute l’année sur ses vignobles. Depuis juillet 2020, il a lancé son propre incubateur de start-ups dans le secteur du vin : Start-up Win.

Pour en savoir plus sur leur initiative, on vous renvoie à leur site : https://www.bmstartupwin.com

L'innovation dans des secteurs insolites : le domaine du vin et le domaine comptable

La question est légitime : pourquoi investir autant d’énergie dans l’innovation de ses domaines et de son activité ? La réponse est simple : « pour rester leader, il faut innover » afin de garder une longueur d’avance face à ses concurrents. Après tout, bpifrance le dit : « l’innovation, c’est stratégique ». Selon la Commission Européenne, les entreprises qui ont innové sur les trois dernières années ont connu une croissance de leur chiffre d’affaires de 10% en moyenne contre une baisse de 3% pour celles qui n’ont pas innové (données 2019).

Le monde de l’expertise-comptable et celui du vin ont un point commun : ces deux secteurs sont perçus comme très traditionnels et peu agiles. La Wine Tech voit progressivement jour face à un marché viticole offensif à l’échelle mondiale : solution de conservation, de choix, d’achats de vin, ... On entend partout dire que la profession comptable est à un tournant de son histoire. Que l’IA et les robots sont déjà parvenus à prendre en charge des tâches huilées dans une routine parfaite comme l’automatisation des facturations autrefois entièrements faites à la main, la saisie et le traitement de données chiffrées, … Connectés à des logiciels comptables, ces outils fonctionnant à l’IA sont capables de produire des tableaux de bord et de faire les comptes avec un risque d’erreur proche de zéro. Rappelons ici les paroles de l’Institut Sapiens qui a étudié l’impact de la révolution digitale sur l’emploi : “s’il existe une alternative technologique à un emploi humain, celle-ci sera systématiquement choisie dans une optique de gain de productivité”. Il n’y a qu’à jeter un coup d’oeil aux rues japonaises, les distributeurs font partie intégrante de la culture et du paysage japonais. Malgré tout, les stratégies d’innovation et de développement des entreprises clientes doivent être accompagnées de l’expertise des experts-comptables. Cette dernière doit reposer sur le numérique et le digital. La comptabilité ne doit plus être au coeur de leur activité. Largement numérisable, elle l’est déjà : Blank start-up lancée par le Crédit Agricole ou encore le service professionnel Mon Business Assistant lancé par la BNP Paribas. En ce sens, une des compétences fondamentales pour les experts-comptables est la capacité d’apprendre et se réinventer en continu. Les cabinets comptables sont des entreprises, se différencier des concurrents est nécessaire.

Les intervenants choisis par le Comptalab apportent cette actualité, cette appétence pour la nouveauté.

  • Jean-Charles Samuelian, CEO d’Alan, qui a créé une rupture dans le monde de l’assurance santé en France.
  • Cédric Nallet, CEO de Smartpush, qui a créé de la valeur ajoutée aux données bancaires pour les entités bancaires, les marchands et les consommateur.
  • Fabien Girerd, CEO de Jooxter, qui a créé une rupture dans l’approche des espaces de travail.
  • Enfin, Sébastien Lavat, que nous avons présenté brièvement plus haut, qui participe à la transformation du secteur viticole en accompagnant les jeunes start-ups.

Pourquoi les entreprises font-elles encore appel au service d'un expert-comptable ?

Pourquoi les entreprises continuent-elles d’avoir besoin d’un expert-comptable ? Si ce dernier devait se cantonner à la comptabilité à proprement parler, les entreprises feraient bien des économies en se passant de cet acteur et en optant pour des solutions digitales plus rapides et plus efficaces (moins de risque d’erreur). Son expertise est la valeur ajoutée de sa profession comptable, l’expert-comptable est perçu par son client comme un véritable conseiller : la transformation de l’expert-comptable en business partner. Pour ce faire, Comptalab les accompagne dans leur maîtrise des outils numériques. Testées et approuvées, après ce benchmarking des solutions, les experts-comptables sont amenés à proposer ces dernières à leurs entreprises clientes en fonction de leurs besoins spécifiques.

Nous savons que certaines entreprises, certains cabinets en premier lieu, sont réticentes au changement. Or, les statistiques le disent, c’est un vrai gain de temps, de productivité et donc d’argent.

Quelques chiffres clés sur les entreprises et la digitalisation

statistique digitalisation entreprise

Malgré une certaine frilosité face aux changements (cf.la dernière infographie), les dirigeants d'entreprise sont de plus en plus nombreux à prendre conscience du potentiel du numérique et de la nécessité de s'adapter, voire d'anticiper, l'émergence des nouvelles technologies et outils pour leur activité. La stratégie d'innovation prend de l'importance dans le nouveau paradigme des entreprises.

75% des entreprises françaises interrogées voient le digital comme un vecteur de croissance pour leur entreprises. 80% des dirigeants d'entreprises font confiance à leur expert-comptable pour les conseiller dans cette adoption du digital dans la mesure où 1/3 se sentent mal à l'aise avec ce sujet : manque de compétences et de formation.

croissance digitale

La transformation digitale fait ses preuves auprès des entreprises qui se sont transformées pour gagner en agilité. 40% d'entre elles constatent une amélioration de leur résultat tandis que 44% d'entre elles disent avoir gagné en efficacité opérationnelle et 42% avoir observé une amélioration nette de leur ROI, est-ce dû à la transformation digitale ? Une chose est certaine, 33% des ETI déclarent que le digital est le facteur explicatif de plus de 25% de leur croissance. On peut donc y voir une corrélation entre digitalisation et gain sur tous les plans pour l'entreprise.

frein à la transformation numérique

Pourtant, 39% des entreprises françaises rencontrent encore des réticences à la transformation digitale et ces réticences sont alimentées par leurs équipes en interne. Les raisons sont multiples :

  • Le manque de temps : installation, prise en main,
  • Manque de formation : éduquer les collaborateurs prend du temps, certains rejettent de fait l'adoption d'outils qui les sortiraient potentiellement de leur zone de confort
  • Coût induit : achat des différents services et produits digitaux
  • Le manque de visibilité sur ce qu'est la digitalisation, ses tenants et aboutissants conduit les collaborateurs à imaginer un processus d'adoption et d'installation extrêmement complexe
  • .

Un des rôles du Comptalab est aussi de vulgariser la digitalisation auprès des comptables pour qu'ils puissent se saisir du sujet et devenir des experts digitaux. 

 

carte de paiement

Mooncard s'occupe de la gestion des notes de frais pour vous. Demandez une démo gratuite.

  • checkbox

    N'avancez plus vos notes de frais

  • checkbox

    Gardez le contrôle des dépenses

  • checkbox

    Automatisez les écritures comptables

Demander une démo